Le long mois de janvier s’achève : les journées s’allongent et les mésanges « chantent le printemps ».

A l’instar des années précédentes à la même époque, malgré les températures très fraiches et l’épisode neigeux, le jardin s’éveille tout doucement et offre  plein de trésors.

On pense instinctivement aux délicates clochettes des perce-neige (Galanthus nivalis) qui ne s’épanouiront qu’en fin d’hiver. Par contre, le jasmin d’hiver (Jasminum nudiflorum), plante retombante très rustique, est intéressante car elle fleurit pendant toute la période hivernale ainsi que la viorne d’hiver ( Viburnum x bodnantense). Egalement jaunes, le Mahonia commence sa floraison en grappes de minuscules clochettes.

Mais c’est surtout la belle Hellébore hybride orientale (Helleborus orientalis) qui retient toute mon attention par ses fleurs sophistiquées dont les couleurs varient du blanc verdâtre au rose pourpre en passant par toute la gamme des roses ! Très robustes et faciles à cultiver ces vivaces se plaisent dans un coin du jardin mi-ombragé ou même à l’ombre dans une terre humifère et calcaire. De janvier à mars les hampes florales de l’Hellébore se dressent fièrement au milieu des touffes de larges feuilles persistantes atteignant 30cm à 40 cm de hauteur